Rechercher

Pourquoi écrire des romans ?

Dernière mise à jour : oct. 1

D’année en année, les statistiques démontrent que les gens lisent de moins en moins de romans et que le lectorat se compose de 70 % de femmes. Les hommes ne lisent pas ou très peu de romans.

Affairés à lire toutes sortes de trucs et de machins sur les réseaux sociaux, les romans sont de plus en plus oubliés. Cinéma, séries télé, Facebook, etc. sont autant de distractions pour vous détourner de la littérature.

Alors… pourquoi écrire ?

La réponse simple à cela c’est que… écrire est une passion.

Faire des recherches sur une situation, des personnes, des pays, des coutumes, c’est fascinant.


Vrai ou fictif, le sujet d’un roman demeure à mes yeux la meilleure façon de raconter une histoire. Si je prends mes romans à titre d’exemple (quelle surprise !), à travers une histoire d’amour, n’est pas ce qui meuble nos vies, je cherche toujours à raconter, à illustrer à travers le quotidien de gens ordinaires une situation, un problème social qui fait la manchette, mais, dont nous n’avons que très peu d’information de l’intérieur. Le vécu au jour le jour, de ces hommes, femmes et enfants qui subissent cette situation.


Deux exemples : dans LE SANG DES CAILLOUX, je confronte un fils de famille bien nantie au Caire à un imam autoproclamé, qui se retrouve confronté à la révolution du printemps 2011. Comment ce fils chéri est-il happé par l’islamisme et le terrorisme ? Dans ce drame, je vous fais découvrir l’Égypte, ses milieux de vie, ses traditions, et vous explique la rigueur de l’islam et ses nombreux points communs avec d’autres religions, dont le christianisme.


Dans, LES OUBLIÉS DE DIEU je raconte et explique pourquoi tant de migrants africains remontent vers le nord et tentent de traverser la Méditerranée au risque de leur vie. Fuyant l’Érythrée, cette dictature de la corne d’Afrique, deux hommes et une femme affrontent les passeurs sans scrupule, les esclavagistes, les trafiquants d’organe dans le but unique de parvenir en Europe, et de pouvoir accéder à une vie meilleure pour eux et leur famille, pendant que dans les chancelleries européennes on s’acharne à leur barrer la route.


Si vos principales sources d’informations sont les quotidiens, la télé ou quelques sites web, vous ne découvrirez pas les causes et le drame qui fait la une, vécu par ces populations. Vous ne comprendrez pas pourquoi les islamistes sont en guerre contre le reste du monde ou pourquoi des milliers d’Africains mettent leur vie en péril pour fuir des dictatures, sortir de la misère, pour atteindre la liberté.


J’écris des romans, avec le souci d’être juste et objectif. Dans mes romans, je ne vous cache rien, je vous révèle tout, tant le côté pile que le côté face de la médaille.

(lisez les commentaires sous l’onglet recensions sur ce site)


La lecture de ces histoires fondées sur des faits vécus vous permettra de voyager, de découvrir des peuples, des lieux et des traditions incroyables. Et quand vous lirez les quotidiens ou écouterez le bulletin de nouvelles télévisé… vous comprendrez mieux la situation que le journaliste tente de vous expliquer en 30 secondes ou une minute.


Allez… on se voit chez le libraire.


Bonne lecture



289 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout